Overview

Org. Paramétrage et rapport

Ce poste est situé au sein de la Division des opérations et du plaidoyer, Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), qui fait partie du Secrétariat des Nations Unies chargé de rassembler les acteurs humanitaires pour assurer une réponse cohérente aux urgences. OCHA veille également à ce qu’il existe un cadre dans lequel chaque acteur peut contribuer aux efforts de réponse globale. La mission d’OCHA est de mobiliser et de coordonner une action humanitaire efficace et fondée sur des principes en partenariat avec les acteurs nationaux et internationaux afin d’alléger les souffrances humaines lors de catastrophes et d’urgences ; défendre les droits des personnes dans le besoin ; promouvoir la préparation et la prévention et faciliter des solutions durables.

This offre d’emploi temporaire est publiée pour le poste des Affaires Humanitaires (OCHA) à Kinshasa, République Démocratique du Congo (RDC) et rapporte au Chef de l’Unité de Coordination et/ou au Chef Adjoint du Bureau OCHA RDC.

Responsabilités

Dans le cadre des pouvoirs délégués, le responsable des affaires humanitaires/coordination sera responsable des tâches suivantes :
• Surveiller, analyser et  rendre  compte des développements humanitaires, des secours/gestion des catastrophes ou des situations d’urgence en RDC.
• Organiser et préparer des rapports sur les questions humanitaires, de secours d’urgence et connexes ; organiser des travaux de suivi, y compris des réunions d’examen technique interinstitutions pour soutenir le travail d’élaboration de politiques et la prise de décisions sur les questions importantes.
• Participe à de grands projets complexes, y compris l’évaluation des catastrophes ou d’autres missions ; aide à la coordination de l’aide humanitaire/d’urgence internationale pour les situations d’urgence/catastrophe complexes ; rédige des rapports de situation à la communauté internationale, faisant le point sur la situation à ce jour et précisant les exigences non satisfaites.
• Participer et servir de point focal pour le développement de l’aperçu des besoins et du plan de réponse humanitaire dans le cadre du cycle de planification humanitaire
• S’associer avec d’autres agences humanitaires pour planifier et évaluer les programmes d’aide humanitaire et d’urgence et aider à s’assurer que les dernières découvertes, leçons apprises, les directives politiques, etc. sont incorporées dans ces activités, y compris les considérations liées au genre.
contacts Avec par exemple des  Représentants du Gouvernement, d ‘  Autres Organismes des  Nations Unies, des  organisations non Gouvernementales, les  missions diplomatiques, etc.
• les  interventions et Apporte un  soutien à l’  technique de Assistance et d »  Autres missions sur le  terrain, par exemple ,  participe à des  voyages sur le  terrain pour procéder à des  examens approfondis de la  coordination des pays spécifiques aux mécanismes.
• Préparer ou contribuer à la préparation de divers rapports, documents et communications écrits, par exemple, rédige des sections d’études, des documents d’information, des orientations politiques, des documents parlementaires, des briefings, des études de cas, des présentations , de la correspondance, etc.
• Se tient au courant des derniers développements, assure la liaison avec d’autres organisations humanitaires ; assurer des mécanismes de surveillance et de rapport adaptés ; et fournit des informations et des conseils sur un éventail de questions connexes.
• Examiner et fournir des conseils sur les questions de politique liées à la sauvegarde des principes humanitaires et à la garantie de la fourniture efficace de l’aide humanitaire.
• Fournit des conseils et peut superviser le personnel débutant/nouveau.
• Effectue d’autres tâches au besoin.

Compétences

• PROFESSIONNALISME : Connaissance d’un large éventail d’aides humanitaires, de secours d’urgence et de questions liées aux droits de l’homme. Connaissance et expérience de travail avec les mécanismes de coordination humanitaire, y compris les équipes de pays humanitaires, les groupes de coordination inter-cluster et les clusters. Connaissance des considérations relatives à l’acheminement de l’aide humanitaire, y compris la responsabilité envers les personnes engagées et l’argent liquide. Capacité d’analyse conceptuelle et stratégique, y compris la capacité d’analyse et d’articuler la dimension humanitaire de problèmes complexes qui doivent analyser une réponse coordonnée des Nations Unies. Compétences démontrées en résolution de problèmes et jugement dans l’application de l’expertise technique pour résoudre un large éventail de problèmes/problèmes complexes. Connaissance de la région ou du pays d’affectation, y compris les dimensions politiques, économiques et sociales. Capacité de négocier et d’influencer les autres pour parvenir à un accord. Capacité à travailler sous une pression extrême, à l’occasion dans un environnement très stressant (par exemple, troubles civils, catastrophes naturelles et misère humaine). Connaissance des mandats, politiques et directives institutionnelles relatives aux affaires humanitaires et connaissance des institutions du système des Nations Unies. démontrée à mener à bien des études approfondies et à formuler des conclusions/recommandations. Aptitude à relier les questions et perspectives relatives aux affaires humanitaires, y compris les questions de genre, aux programmes politiques, économiques, sociaux et de droits humains dans le pays/la région touchée. Fait preuve de fierté dans son travail et ses réalisations ; fait preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet ; est conscient et efficace dans le respect des engagements, le respect des délais et l’obtention de résultats ; est motivé par des préoccupations professionnelles plutôt que personnelles ; fait preuve de persévérance face à des problèmes ou des défis difficiles ; reste calme dans les situations stressantes. Assume la responsabilité d’intégrer les perspectives de genre et d’assurer la participation égale des femmes et des hommes dans tous les domaines de travail.

• COMMUNICATION : Parle et écrit clairement et efficacement ; écoute les autres, interprète correctement les messages des autres et répond de manière appropriée ; pose des questions pour clarifier et montre de l’intérêt pour une communication bidirectionnelle; adapter le langage, le ton, le style et le format à l’auditoire ; fait preuve d’ouverture en partageant l’information et en tenant les gens informés.

• ORIENTATION CLIENT : considère tous ceux à qui les services sont fournis comme des « clients » et cherche à voir les choses du point de vue des clients ; établit et maintient des partenariats productifs avec les clients en gagnant leur confiance et leur respect ; identifie les besoins des clients et les associe aux solutions appropriées ; surveille les développements en cours à l’intérieur et à l’extérieur de l’environnement des clients pour se tenir informé et anticiper les problèmes ; tient les clients informés des progrès ou des reculs des projets ; respecte le calendrier de livraison des produits ou des services au client. client.

Éducation

Un diplôme universitaire du niveau de la maîtrise ou équivalent en sciences politiques, sciences sociales, études internationales, administration publique, économie, ingénierie, sciences de la terre ou dans un domaine connexe est requis. Un diplôme universitaire de premier cycle combiné à deux (2) années supplémentaires d’expérience qualifiante peut être accepté à la place du diplôme universitaire supérieur.

L’expérience professionnelle

– Un minimum de cinq (5) ans d’expérience à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés dans les affaires humanitaires, la préparation aux situations d’urgence, la gestion des crises/secours d’urgence, la réhabilitation, le développement ou tout autre domaine connexe est requis.
– Au moins trois (3) ans d’expérience pertinente au niveau international sont requis.
– Une expérience de terrain dans la coordination d’une réponse humanitaire dans un contexte d’urgence complexe ou de catastrophe naturelle est requise.
– Une expérience du cycle de planification humanitaire et des processus connexes est souhaitable.
– Une expérience dans un contexte humanitaire au sein du système commun des Nations Unies ou d’une autre organisation internationale est souhaitable.

Langues

Le français et l’anglais sont les langues de travail du Secrétariat des Nations Unies. Pour le poste annoncé, la maîtrise de l’anglais et du français (oral et écrit) est requise.
La connaissance d’une autre langue officielle de l’ONU est un avantage.

Évaluation

L’évaluation des candidats qualifiés peut inclure un exercice d’évaluation qui peut être suivi d’un entretien basé sur les compétences.

Avis spécial

• La nomination/affectation est d’une durée de 364 jours, avec possibilité de prolongation, sous réserve de la disponibilité des fonds et de la prolongation du mandat. Le candidat sélectionné devrait commencer dès que possible.

• Veuillez noter qu’en raison de la situation actuelle avec COVID-19 et des restrictions de voyage imposées par les autorités nationales, les candidats sélectionnés peuvent être amenés à commencer la mission/le rendez-vous à distance, en accord avec le responsable du recrutement, et jusqu’à nouvel ordre.

• Veuillez noter que la nomination/l’affectation du candidat retenu sera soumise à la délivrance d’un visa.

• Un membre du personnel actuel titulaire d’un engagement de durée déterminée, permanent ou continu peut postuler à des postes temporaires d’au plus un niveau au-dessus de son grade actuel. Toutefois, un membre du personnel actuel qui détient un engagement à la classe G-6 ou G-7 peut également postuler à des postes temporaires de la catégorie des administrateurs jusqu’à la classe P-3 incluse, sous réserve de satisfaire à toutes les conditions d’éligibilité et autres positionner. Un membre du personnel titulaire d’un engagement temporaire est considéré comme un candidat externe lorsqu’il postule à d’autres postes et peut postuler à d’autres postes temporaires à n’importe quel niveau, sous réserve de la section 5.7 ci-dessous et de la disposition 4.16 (b) (ii) du Règlement du personnel. Par conséquent, un membre du personnel titulaire d’un engagement temporaire dans la catégorie des services généraux ou des catégories apparentées ne peut postuler qu’à des postes appartenant à ces catégories. Pour des informations complètes sur les conditions d’éligibilité, veuillez vous référer à la section 5 de ST/AI/2010/4Rev.1 sur les nominations temporaires. Dans sa résolution 66/234, l’Assemblée générale a en outre « souligné que le Secrétaire général ne devrait pas revenir à la pratique consistant à pourvoir temporairement les postes d’administrateur et de rang supérieur par des agents des services généraux qui n’ont pas réussi l’examen de la catégorie des services généraux à la catégorie des administrateurs. qu’à titre exceptionnel, et prie le Secrétaire général de veiller à ce que l’occupation temporaire de ces postes par le personnel des services généraux ne dépasse pas une période d’un an, à compter du 1er janvier 2013… » Par conséquent,

• En cas de cessation de service, y compris, mais sans s’y limiter, l’expiration ou la résiliation ou la démission d’un engagement de durée déterminée, continu ou permanent, un ancien membre du personnel ne pourra pas être réembauché sur la base d’un engagement temporaire pendant une période de 31 jours suivant la séparation. En cas de cessation de service à la retraite, un ancien membre du personnel ne pourra pas être réembauché pendant une période de trois mois suivant la cessation de service. Ceci s’applique également, mutatis mutandis, à l’égard d’un membre du personnel ancien ou actuel qui a occupé ou occupe un poste dans une autre entité appliquant les Statut et Règlement du personnel des Nations Unies et qui postule à un poste temporaire au Secrétariat.

• Les retraités ayant dépassé l’âge obligatoire de la cessation d’emploi qui souhaitent être considérés pour l’offre d’emploi temporaire actuelle doivent indiquer la raison de leur dernière cessation d’emploi comme « retraite ». Ces retraités ne sont pas employés par l’Organisation, à moins que (a) les besoins opérationnels de l’Organisation ne puissent être satisfaits par des membres du personnel qualifiés et disponibles pour exercer les fonctions requises ; et b) l’emploi proposé n’aurait pas d’incidence négative sur l’évolution de carrière ou les possibilités de redéploiement d’autres membres du personnel et représente à la fois une solution rentable et opérationnelle pour répondre aux besoins du service.

• Sous réserve de la source de financement du poste, cette ouverture d’emploi temporaire peut être limitée aux candidats basés sur le lieu d’affectation.

• Bien que cette affectation temporaire puisse offrir au candidat retenu l’occasion d’acquérir une nouvelle expérience de travail, la sélection pour ce poste est pour une période limitée et n’a aucune incidence sur la future attribution du poste. Un candidat externe sélectionné pour ce poste est lié par la condition en vigueur du système de sélection du personnel sous ST/AI/2010/3, tel que modifié, et ST/AI/2010/4/Rev.1. Un membre du personnel titulaire d’un engagement temporaire qui est recruté dans les catégories professionnelles et supérieures sur un engagement temporaire, et placé sur un poste autorisé pour un an ou plus ne peut pas postuler ou être réengagé à son poste actuel dans les six mois suivant le fin de son service actuel.

• L’expression « candidats internes » désigne les membres du personnel qui ont été recrutés après un concours selon la disposition 4.16 du Règlement du personnel ou après avis d’un organe central de révision selon la disposition 4.15 du Règlement du personnel.

• Veuillez noter que les candidats devront satisfaire aux exigences de l’article 101, paragraphe 3, de la Charte ainsi qu’aux exigences du poste. L’Organisation des Nations Unies s’est engagée à respecter les normes les plus élevées d’efficacité, de compétence et d’intégrité pour toutes ses ressources humaines, y compris, mais sans s’y limiter, le respect des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Les candidats peuvent être soumis à une sélection par rapport à ces normes, y compris, mais sans s’y limiter, s’ils ont commis ou sont présumés avoir commis des infractions pénales et/ou des violations du droit international des droits de l’homme et du droit international humanitaire.

• Pour plus d’informations sur l’indemnité de poste spéciale, veuillez vous référer à ST/AI/1999/17. Pour plus de détails sur l’administration des engagements temporaires, veuillez vous reporter au document ST/AI/2010/4/Rev.1.

• Le Statut du personnel, le Règlement du personnel et les textes administratifs régissant les nominations du personnel peuvent être consultés à l’adresse : http://www.un.org/hr_handbook/English

• Les membres du personnel des organisations du système commun des Nations Unies qui atteindront l’âge obligatoire de la cessation de service ou retraite pendant la durée de la période de besoin temporaire actuelle ne sont pas admissibles.

• Les membres du personnel ne sont pas éligibles pour postuler à l’offre d’emploi temporaire actuelle s’ils ne sont pas en mesure de servir la durée spécifiée du besoin temporaire avant d’atteindre l’âge obligatoire de la cessation d’emploi. La soumission d’une candidature ou d’une sélection pour l’offre d’emploi temporaire actuelle ne retarde ni n’augmente l’âge obligatoire de la cessation d’emploi.

IMPORTANT : Les candidats jugés aptes et non sélectionnés pour le lieu d’affectation annoncé peuvent être sélectionnés pour être déployés dans d’autres lieux d’affectation. La sélection portera sur des fonctions similaires avec des exigences similaires au même niveau.

 

Considérations des Nations Unies

Conformément au paragraphe 3 de l’article 101 de la Charte des Nations Unies, la considération primordiale dans l’emploi du personnel est la nécessité d’assurer les normes les plus élevées d’efficacité, de compétence et d’intégrité. Les candidats ne seront pas considérés pour un emploi aux Nations Unies s’ils ont commis des violations du droit international des droits de l’homme, des violations du droit international humanitaire, de l’exploitation sexuelle, des abus sexuels ou du harcèlement sexuel, ou s’il existe des motifs raisonnables de croire qu’ils ont été impliqués dans la commission de l’un de ces actes. Le terme « exploitation sexuelle » désigne tout abus réel ou tenté d’une position de vulnérabilité, de pouvoir différentiel ou de confiance, à des fins sexuelles, y compris, mais sans s’y limiter, le profit monétaire, socialement ou politiquement de l’exploitation sexuelle d’autrui. Le terme « abus sexuel » désigne l’intrusion physique réelle ou menacée de nature sexuelle, que ce soit par la force ou dans des conditions inégales ou coercitives. Le terme « harcèlement sexuel » désigne toute conduite importune de nature sexuelle dont on peut raisonnablement s’attendre ou être perçu comme une offense ou une humiliation, lorsqu’une telle conduite interfère avec le travail, constitue une condition d’emploi ou crée un travail intimidant, hostile ou offensant. l’environnement, et lorsque la gravité de la conduite justifie la fin de la relation de travail de l’auteur. Les candidats qui ont commis des délits autres que des infractions mineures au code de la route ne peuvent être considérés pour un emploi. que ce soit par la force ou dans des conditions inégales ou coercitives. Le terme « harcèlement sexuel » désigne toute conduite importune de nature sexuelle dont on peut raisonnablement s’attendre ou être perçu comme une offense ou une humiliation, lorsqu’une telle conduite interfère avec le travail, constitue une condition d’emploi ou crée un travail intimidant, hostile ou offensant. l’environnement, et lorsque la gravité de la conduite justifie la fin de la relation de travail de l’auteur. Les candidats qui ont commis des délits autres que des infractions mineures au code de la route ne peuvent être considérés pour un emploi. que ce soit par la force ou dans des conditions inégales ou coercitives. Le terme « harcèlement sexuel » désigne toute conduite importune de nature sexuelle dont on peut raisonnablement s’attendre ou être perçu comme une offense ou une humiliation, lorsqu’une telle conduite interfère avec le travail, constitue une condition d’emploi ou crée un travail intimidant, hostile ou offensant. l’environnement, et lorsque la gravité de la conduite justifie la fin de la relation de travail de l’auteur. Les candidats qui ont commis des délits autres que des infractions mineures au code de la route ne peuvent être considérés pour un emploi. devient une condition d’emploi ou crée un environnement de travail intimidant, hostile ou offensant, et lorsque la gravité de la conduite justifie la fin de la relation de travail de l’auteur. Les candidats qui ont commis des délits autres que des infractions mineures au code de la route ne peuvent être considérés pour un emploi. devient une condition d’emploi ou crée un environnement de travail intimidant, hostile ou offensant, et lorsque la gravité de la conduite justifie la fin de la relation de travail de l’auteur. Les candidats qui ont commis des délits autres que des infractions mineures au code de la route ne peuvent être considérés pour un emploi.

Il sera dûment tenu compte de l’importance de recruter le personnel sur une base géographique aussi large que possible. L’ONU n’impose aucune restriction à l’éligibilité des hommes et des femmes à participer à quelque titre que ce soit et dans des conditions d’égalité à ses organes principaux et subsidiaires. Le Secrétariat des Nations Unies est un environnement non-fumeur.

La considération primordiale dans la nomination, le transfert ou la promotion du personnel sera la nécessité d’assurer les normes les plus élevées d’efficacité, de compétence et d’intégrité. En acceptant une offre d’engagement, les membres du personnel des Nations Unies sont soumis à l’autorité du Secrétaire général et sont affectés par celui-ci à toutes activités ou bureaux des Nations Unies conformément à l’article 1.2 c) du Statut du personnel. Dans ce contexte, tous les membres du personnel recrutés sur le plan international sont tenus de se déplacer périodiquement pour s’acquitter de nouvelles fonctions dans ou entre les lieux d’affectation dans les conditions fixées par le Secrétaire général.

Les candidats sont priés de suivre attentivement toutes les instructions disponibles sur la plateforme de recrutement en ligne, inspira. Pour des conseils plus détaillés, les candidats peuvent se référer au manuel du candidat, accessible en cliquant sur le lien hypertexte « Manuels » en haut à droite de la page d’accueil du titulaire du compte inspira.

L’évaluation des candidats sera menée sur la base des informations soumises dans la candidature selon les critères d’évaluation de l’offre d’emploi et les législations internes applicables des Nations Unies, y compris la Charte des Nations Unies, les résolutions de l’Assemblée générale, le Statut et Règlement du personnel, textes administratifs et directives. Les candidats doivent fournir des informations complètes et exactes concernant leur profil personnel et leurs qualifications conformément aux instructions fournies dans inspira pour être pris en compte pour l’offre d’emploi actuelle. Aucun amendement, ajout, suppression, révision ou modification ne sera apporté aux demandes qui ont été soumises. Les candidats sérieusement pris en considération pour la sélection seront soumis à une vérification des références afin de vérifier les informations fournies dans la candidature.

Les offres d’emploi publiées sur le portail des carrières seront supprimées à 23 h 59 (heure de New York) à la date limite.

Pas de frais

L’ORGANISATION DES NATIONS UNIES NE PRENDRA PAS DE FRAIS À AUCUNE ÉTAPE DU PROCESSUS DE RECRUTEMENT (CANDIDATURE, RÉUNION D’ENTREVUE, TRAITEMENT OU FORMATION). LES NATIONS UNIES NE SE PRÉOCCUPENT PAS DES INFORMATIONS SUR LES COMPTES BANCAIRES DES DEMANDEURS.

Tagged as: ,